Prends ta croix et suis-moi!

jesus-christ-and-the-cross-3057867_640
des Simon de Cyrène, tu en rencontreras sur ton chemin…

Prends ta croix et suis-mois, cela veut dire quoi au juste?

Chers frères et sœurs,

Shalom! Paix du Christ! Salaam Alaikum! Peace be with you! Namatsé!

Je sais que ces mots sont vides de sens pour beaucoup d’entre nous aujourd’hui, mais ne vivons-nous pas dans l’espérance d’un monde meilleur? que dis-je? du nouveau monde?

C’est grâce à cette espérance que je peux continuer de parler sous diverses formes, de cette paix aujourd’hui, jusqu’à ce qu’un jour nous puissions nous embrasser gaiement avec des Shalom! Paix du Christ! Salam Alaikum! Peace be with you! Namatsé!

Venons-en maintenant au fait.

Prends ta croix et suis-moi, cela veut dire quoi au juste?

D’abord voyons la première partie de la question: Prendre sa croix.

Ceci veut dire que:

  • J’assume mes erreurs, mes fautes, mes péchés, échecs, soucis, afflictions, maladies… et tout ce qui obscurcit mon horizon, ma vision;
  • J’accepte d’affronter ou de subir toutes les accusations vraies et fausses, condamnations… et souffrances qui viennent avec, du monde, en suivant la voie du Christ.
  • J’accepte de suivre Jésus avec ma croix.

Continuons avec les tentatives d’explications que vous pouvez aussi compléter à votre niveau.

Je suis Jésus avec ma croix, cela veut dire ?

J’accepte :

  • D’être condamné à mort par le monde et des Pilates (Ponce Pilate); 
  • D’être chargé de ma croix, aussi lourde soit elle et de la porter;
  • De tomber plusieurs fois sous le poids de ma croix (Nous avons déjà parlé sous une autre rubrique de la taille et du poids des croix);
  • De regarder et de consulter ma mère, la vierge MARIE et ma mère terrestre qui me soutiennent fidèlement et inconditionnellement dans ma marche;
  • De prêter attention aux Simon de Cyrène et à toutes les aides que Dieu envoie sur mon chemin pour m’aider à porter ma croix;
  • De prêter attention aux femmes qui m’entourent pour adoucir ma peine;
  • De tomber encore et encore;
  • De réconforter les plus faibles en conscience qui sont autour de moi et qui pleurent pour moi alors qu’ils devraient plutôt pleurer pour eux-mêmes;
  • De tomber encore et encore;
  • D’être crucifié, cloué au pilori;
  • De mourir sur ma croix, accablé par le monde;
  • Et enfin d’être déposé de la croix dans un tombeau.

Ce chemin, Jésus l’a déjà parcouru pour tous ses frères humains.

Il l’a parcouru une fois pour toute.

Il l’a parcouru bien qu’étant innocent et n’ayant aucun péché, aucune faute, aucune erreur.  

Il l’a parcouru juste pour nous aider, pour nous montrer que c’est ce chemin et ce chemin seul qui nous mènera au salut.

L’ayant déjà fait et ayant déjà vaincu le monde par sa résurrection, JÉSUS te dit :

Mon frère, ma sœur,

Prends ta croix et suis-moi.

Prends ta croix et suis-moi car mon joug est doux et léger. Je vais te conduire vers la résurrection, vers la vie éternelle.

Prends ta croix et suis-moi car j’allègerai ta peine.

Prends ta croix et suis-moi car je te consolerai avec mon Esprit-saint.

Prends ta croix et suis-moi et j’éliminerai tes peurs.

Prends ta croix et suis-moi car en dehors de moi tu ne peux rien faire.

Prends ta croix et suis-moi car en dehors de l’Amour tu ne peux rien faire.

Prends ta croix et suis-moi car je suis l’auteur de toutes les grâces.

Prends ta croix et suis-moi car tu n’as besoin que de grâces.

Prends ta croix et suis-moi car avec moi tu vaincras le monde.

Prends ta croix et suis-moi car avec moi se trouve déjà la VICTOIRE, la RÉSURRECTION et la VIE.

Prends ta croix et suis-moi car je te guérirai…

…mais pour que je puisse faire tout ceci il faut que tu le veuilles et que tu fasses le premier pas, C’EST PRIMORDIAL.

Ta croix est là et il faut que tu la prennes et me suive.

Le rosaire de ma mère peut t’aider à comprendre mon chemin de la croix car elle a passé sa vie à méditer dans son cœur tout ce qu’elle ne comprenait pas de ma vie.

 Je suis le chemin, la résurrection et la vie. Nul ne va au père sans passer par moi. 

Bonne méditation!

Fraternellement,

Pèlerinedelapaix

Publicités

ATTENTION à la MÈRE et l’Enfant ! ATTENTION à la FAMILLE!

Holy family
La famille, une création de Dieu pour reconcilier l’humanité à lui!

Shalom! Paix sur vous! Peace be with you! Salam Aleikum! Namatsé!

La mère et l’enfant, un maillon indestructible de la chaîne familiale, selon la volonté de Dieu.

A partir de ce maillon, ce chaînon et grâce à ce maillon, ce chaînon, Dieu retisse l’humanité.

Dieu commence par tisser la famille (Père, mère, enfants) et il veut la sainte famille à l’exemple de Jésus, Marie, Joseph.

Dieu tisse ensuite la société qui est une chaîne de familles;

Il tisse le peuple qui est une chaîne de sociétés;

Ensuite viennent les peuples qui forment les chaînes de l’humanité.

Le malin qui a pour objectif de détruire l’humanité, a commencé par détruire les peuples en les mettant les uns contre les autres; en mettant aussi des frères d’un même peuple les uns contre les autres.

Il a continué sa basse besogne jusqu’à descendre au niveau de la cellule familiale.

Nous sommes arrivés au temps où ce malin est descendu au niveau cellulaire de l’humanité, la famille et surtout la mère dans la famille, est attaquée. La vivante, celle qui donne la vie, celle qui porte la vie au sein de la famille est attaquée.

Cette mère, cette vivante, cette femme qui donne la vie est représentée parfaitement par la vierge Marie, immaculée et sans tâche.

Le seigneur a prévenu les femmes de la douleur qui les attendait après le péché originel.

Genèse 3

 » A la femme il dit:  » je multiplierai tes souffrances, et spécialement celles de ta grossesse; tu enfanteras des fils dans la douleur; ton désir se portera vers ton mari, et il dominera sur toi.

Et ce n’était apparemment pas fini.  

Après les douleurs de l’enfantement physique, viennent les douleurs de l’enfantement spirituel.

Luc 2, 35 (Siméon prophétisant à la vierge Marie à la présentation de Jésus au temple)…

…et à toi-même une épée te transpercera l’âme, afin que les pensées de beaucoup de cœurs soient dévoilées.

Alors femmes, vos souffrances viennent de loin… n’ayez crainte a dit le seigneur, je viens, je viens bientôt!

Dieu nous a donné la famille sainte, la première famille sainte qui restera la lumière pour toute l’humanité. Dans cette famille nous avons :

  • Le fils de Dieu, JÉSUS;
  • La mère de Dieu, appelée aussi mère de l’Église, LA VIERGE MARIE;
  • Et le père adoptif de JÉSUS, St JOSEPH.

Jésus nous a toujours parlé de son vrai père qui est au Ciel, ABBA.

La famille sainte est tirée d’un peuple appelé le peuple choisi de Dieu, le peuple juif.

J’aurais bien aimé que ce soit le peuple béninois, burkinabé, rwandais… mais ce n’est pas moi qui décide, ce n’est pas toi non plus qui décide. Heureusement d’ailleurs, car être choisi de Dieu n’est pas seulement un privilège, mais c’est aussi un grand fardeau, un fardeau qu’on ne peut porter seul, un fardeau qu’on ne peut porter qu’avec lui, en parfaite communion avec lui.

La preuve, le peuple juif, regardez le peuple juif et appréciez vous-mêmes  … je vous laisse terminer la réflexion.

Ce peuple passe de guerre en guerre depuis la nuit des temps et le germe de ces guerres, en lisant leur histoire, se trouve dans la désobéissance à Dieu.

À côté de ce peuple choisi, coexistent d’autres peuples constitués aussi d’enfants de Dieu. Tous ces peuplent réunis forment notre humanité qui souffre depuis notre séparation d’avec Dieu, depuis le péché originel.

Cette humanité cherche en vain la reconciliation et la paix, mais passe toujours à côté de cette paix car elle ne veut pas pratiquer la miséricorde de Dieu, le pardon de Dieu, l’amour de Dieu, la volonté de Dieu.

Alors, marchons-nous allègrement vers le chaos inévitable qui nous ouvrira enfin les portes de la félicité, de la pratique de cette miséricorde, de cet amour, de cette paix?

Dans Jean 14, 6-7 nous lisons :

Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu.…

Jésus, le fils de Dieu, le messie, le chemin, la vérité et la vie, si nous le rejetons, nous rejetons aussi le père qui est Amour, nous rejetons l’AMOUR, la Miséricorde, la Paix et la Joie.

Alors où trouver la paix et tout le reste en dehors du fils de Dieu? Dites-moi?

Je suis toute Ouïe.

Conclusion:

LORSQUE NOUS ATTAQUONS LA MÈRE ET L’ENFANT, LA VEUVE ET L’ORPHELIN… LA FAMILLE…   NOUS ATTAQUONS DIEU LUI-MÊME EN PERSONNE, ALORS … ATTENTION AUX INSTRUMENTS DE L’INIQUITÉ CAR L’HEURE DE DIEU EST PROCHE, TRÈS PROCHE.

Bonne méditation!

Fraternellement,

Pelerinedelapaix

(Tout ce qui ressort dans mes messages et enseignements est adressé à moi aussi, je suis toute aussi faillible que n’importe qui en tant que personne humaine. )

Ils passent, ils passent…

welcome-1185856_640.jpg
Welcome JESUS! Sois le bienvenu chez moi JÉSUS!

Chers frères et soeurs,

Shalom! Paix sur vous! Peace be with you! Salam Aleikum! Namatsé!

Il passe, il passe l’ange de la mort;

Il passe devant toutes les maisons;

Il passe et s’introduit sans permission dans les maisons;

Lorsqu’il y rencontre un maître faible, un maître vide de l’esprit de Dieu,

il le terrasse, il le ligote et cause des dégâts dans sa maisonnée;

Il fait ce qu’il sait si bien faire,

détruire, diviser, semer la désolation et l’amertume, estropier, aveugler, rendre malade et enfin tuer.

Familles, veillez, veillez et priez ensemble.

À défaut de pouvoir veiller et prier ensemble, ayez des sentinelles, ces sentinelles qui veillent jour et nuit, des sentinelles habilitées à rester sur la brèche, à intercéder pour vous jusqu’à la victoire totale.

Il passe, il passe l’ange de la vie, le fils élu de Dieu;

Il passe devant toutes les maisons;

Il frappe aux portes, si vous l’entendez, ouvrez-lui la porte de vos maisons;

Il n’y entrera pas sans votre permission;

Il fait du bien à tous ceux qu’il rencontre dans la maison;

Il y dépose sa bénédiction, il panse les blessures, il guérit, il réunit,

Il réconcilie, Il sème la joie, il sème la paix, et enfin,

Il donne la vie, la vraie vie.

Familles, quand vous recevez sa visite, faites-lui la place, installez-le à la bonne place.

Recevez-le avec pompe et allégresse;

Il est un grand veilleur, veillez avec lui jusqu’à la victoire totale.

La veille avec lui se fait dans une confiance totale car il ne vous abandonnera jamais.

Il restera avec vous jusqu’à la fin.

Il passe, il passe l’ange de la mort;

Il passe devant toutes les maisons,  

Il passe et s’introduit sans permission dans les maisons;

Lorsqu’il y rencontre un maître fort, un maître rempli de l’esprit de Dieu,

Il peut toujours essayer de le renverser, de lui inoculer le venin de la mort,

Mais il échoue lamentablement, misérablement et s’en retourne la queue basse;

Contre la vie il ne peut rien;

Il le sait, mais il tente toujours d’accomplir son œuvre démoniaque, sa basse besogne;

Il est vaincu d’avance.

Familles, pères de famille, chefs de famille, mères de famille,

Veillez, veillez et priez,

Et si vous ne pouvez pas, déléguez ce rôle à des veilleurs, en l’occurrence aux mères de familles qui savent intercéder, et facilitez leur la tâche;

Ces merveilleuses intercesseuses  que sont les mères veillent déjà malgré les innombrables obstacles qu’elles rencontrent sur le chemin;

Car il passe, il passe l’ange de la mort;

Et nul ne connaît ni le jour, ni l’heure de ces passages.

Veillez, veillez et priez pour ne pas tomber dans l’épreuve sans pouvoir vous relever.

Merci d’avoir écouté son crieur, le crieur de Jésus, que je suis.

Fraternellement,

Pèlerinedelapaix

 

 

 

 

La vraie liberté des enfants de Dieu

Freedom
Freedom – Liberté

Chers frères et sœurs,

Shalom! Paix du Christ! Salam Alaikum! Peace be with you! Namatsé!

Je voudrais partager aujourd’hui les résultats de ma méditation sur la liberté, cette denrée précieuse à l’Homme.

 

Nous entendons souvent parler de liberté :

  • Liberté dans les hymnes nationaux
  • Dans les devises nationales
  • Dans les chants révolutionnaires

Le plus bel exemple de discours sur la liberté, pour ce qui me concerne, vient de Martin Luther King avec son discours sur la liberté du 28 Août 1963 au  »Lincoln memorial » à Washington, DC.

Depuis plus de deux siècles pour les uns et deux millénaires pour les autres :

  • Le nouveau monde crie LIBERTÉ
  • Le vieux monde crie LIBERTÉ

Et nous ne l’avons toujours pas cette fameuse liberté.

Où es-tu liberté?

  • Quand ceux qui sont rassasiés continuent de manger à se rendre malades;
  • Quand ceux qui sont fatigués continuent de travailler à se rendre malades;
  • Quand ceux qui sont injustes continuent de régner;
  • Et quand ceux qui veulent rire continuent de pleurer.

St Paul dit si bien dans Romains 7, 19 :

Car je ne fais pas le bien que je veux et je fais le mal que je ne veux pas.

Dans Matthieu 26, 41 nous lisons :

L’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.

Oui, un homme ou une femme vraiment libre est un homme ou une femme qui fait ce qu’elle veut réellement, ce que son âme purifiée  et aimante veut.

Souvent ce qu’une femme ou un homme libre veut ce n’est pas ce que le monde veut car le monde n’est pas libre.

Et pourtant tous nous voulons et crions LIBERTÉ!

Un homme libre, une femme libre pose des actes et mène des actions en accord avec sa conscience. Ces actes et ces actions ne lui posent jamais de cas de conscience, ni ne le culpabilisent un jour.

S’il arrive qu’il ou elle dévie de la droite ligne, il ou elle peut le savoir et demander immédiatement pardon.

Voilà ce qu’est la vraie liberté selon les écritures, Aimer et faire vraiment ce que l’on Veut en son âme et conscience éveillées.

Créés libres, nous avons depuis l’origine permis à la désobéissance de nous mettre sous le joug de l’esclavage.

  • Le péché originel nous a tous mis sous le joug de l’esclavage;
  • Le non suivi des commandements de Dieu nous maintient sous le joug de l’esclavage;
  • Certains choix ancestraux nous lient un peu plus davantage dans l’esclavage.

Et comme pour tout esclave, l’esclave du péché n’est vraiment libéré que lorsque le maître, le roi des rois le libère.

Nous avons pour preuves:

  • sur le plan terrestre: les pays africains, qui sont sortis de l’esclavage brut et ensuite de la colonisation pour ne rentrer que dans un autre type d’esclavage sournois qui participe à leur retard de développement économique.

Mon constat ici est que l’on ne peut vraiment être libéré que lorsque le maître aussi est d’accord de le faire et joue franc jeu.

Un autre constat est que la liberté que nous croyons avoir sans la participation honnête du maître n’est qu’illusoire et temporaire.

Nous n’avons qu’à relire l’histoire de l’esclavage de l’homme par l’homme, aux États-Unis, au Brésil mais aussi lire l’histoire de la colonisation.

  • Sur le plan spirituel, si le fils de Dieu, le roi des rois te libère, tu es vraiment libre, sinon tu continues à ramer et à être retenu dans les liens de l’esclavage du péché. Le péché reste ton maître, et un piètre maître. Le péché ne te libèrera jamais.

Jean 8, 36

Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

Alors, chers frères et sœurs, forts de nos connaissances et expériences aujourd’hui, qui peut vraiment nous libérer, sur le plan terrestre comme sur le plan spirituel?

Allons le chercher dans nos cœurs respectifs !

Plus de libérés nous aurons, plus vite nous entrerons dans le royaume de Dieu, un royaume de paix et joie promis à tous.

Fraternellement,

Pèlerinedelapaix

L’ENNEMI

Chers frères et sœurs,

Shalom! Paix du Christ! Salam Alaikum! Peace be with you! Namatsé!

Dans mon dernier article, je parlais de l’amour que le seigneur voulait et veut toujours qu’on éprouve envers les ennemis, du pardon qu’il faut s’accorder les uns, les autres sans exceptions.

Le terme compassion s’accorde encore mieux avec ce pardon, avoir de la compassion pour tous nos frères et soeurs.

Mes méditations m’ont amené un peu plus loin.

Nous partons cette fois du fait que nous sommes en accord avec nos ennemis, en d’autres termes nous ne leur en voulons plus et ils ne nous en veulent plus. Nous nous sommes donné la paix de Dieu.

(Je reconnais humblement devant vous que j’ai parfois de la misère à traduire la pensée de Dieu en des mots justes).

Tout étant donc beau avec amis et ennemis du passé, notre vie devrait être un paradis sur terre dirait quelqu’un.  Avec la paix vient la joie et avec la joie, ça veut dire qu’on est libéré. C’est le bonheur que Dieu nous donne. Alors tout est permis dans le bien.

Tout va bien dans le meilleur des mondes. Tout ceci est vrai.

Mais il est aussi vrai, que notre seigneur Jésus a bien fait la différence entre les ennemis et l’ENNEMI. Nous avons donc distinctement nos ennemis et L’ENNEMI.

Comportement avec les ennemis:

Matthieu 5, 38-40

« Vous avez appris qu’il a été dit: œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau… » 

Aujourd’hui je peux dire que j’ai déjà fait cette expérience, pas de mes propres forces bien sûr, mais en obéissant progressivement à la parole de Dieu avec le soutien indéfectible de l’Esprit-saint. L’expérience est très concluante. Le jour que je pourrai faire ce témoignage dans un contexte charitable pour les différentes parties à cette expérience, je le ferai.

Comportement avec l’Ennemi :

« Soumettez – vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. »

Eh oui, avec cet Ennemi, point de conciliation, alors point de réconciliation. C’est la guerre et la guerre totale jusqu’à la mort. C’est principalement la raison pour laquelle il nous est demandé d’être tout le temps, 24h/24 en prières.

L’Ennemi ne nous lâchera pas tant qu’il n’a pas notre peau, et quand on lui résiste il nous fui dit Jésus.

Juste notre présence en un endroit peut le chasser de l’endroit car c’est maintenant lui qui a peur de nous.

N’ayant plus d’instruments humains (nos propres frères, nos propres sœurs, nos amis, nos parents, notre époux, notre épouse, nos enfants…) pour nous attaquer et nous détruire (fils et filles de Dieu), il passe à l’étape supérieure. Il nous attaque lui-même. 

Où ?  Comment? Je vous laisse le soin de répondre un jour à cette question.

Comment lui résister? Contre celui-là, mon frère, ma sœur que peux-tu faire?

1 Pierre 5, 8-9

Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.

Je ne fais que répéter ceci: Il n’y a pas d’autres moyens que la prière et la prière 24h / 24 pour venir à bout du malin; le rosaire, le pardon, l’amour du prochain, la réconciliation avec les frères et sœurs ennemis, le bien…

Sachons tout simplement que quand il y a eu conciliation avec et devant Dieu, la réconciliation n’est pas impossible car rien n’est impossible à Dieu.

  • Tu ne peux pas aimer l’ENNEMI, c’est totalement exclu, sinon le Seigneur nous aurait dit de l’aimer;
  • Partout où le seigneur l’a rencontré sur son chemin, il l’a chassé (Arrière Satan…)!

Matthieu 16, 22-23

… « Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. »

Il s’agit ici de Pierre, St Pierre sur qui Jésus bâtit son église. Ha ha!!!

Et toi petit enfant sur la terre, le seigneur te demande à toi aussi de résister à l’ENNEMI.

Avec quels autres moyens lui résister?

Avec la croix, l’Esprit-saint et la vérité bien sûre. L’Esprit-saint est d’ailleurs la première personne à avoir avec soi. L’Esprit-saint est capital pour la victoire sur l’ennemi.

Sans ces armes comment peux -tu résister à l’ENNEMI?  

Notre seigneur lui-même lui a résisté avec sa croix, son Esprit-saint et La vérité.

Alors est-ce aussi pour cela que le seigneur nous dit : Si tu veux me suivre, prends ta croix et suis-moi?

Connaissons-nous nos croix respectives? Chacun, chacune de nous a sa croix. Nous avons beau la repousser, elle se représente à nous au moment le plus inopportun ou opportun.  La reconnais-tu quand elle se présente à toi?

Ne la repousse pas en te braquant, en la rejetant, en t’endurcissant, en te plaignant sans cesse. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le seigneur.

Ne la laisse pas passer, prend la promptement si possible et suis le sauveur. Il t’a déjà sauvé, ne perd pas le temps. En ces jours-ci le temps est très précieux.

Oh oui? tu pourrais avoir une autre solution?

Si tel est le cas, je serai bien contente de le savoir et la partager avec les autres. Présente -là et soumet la au discernement de tous. Nous sommes à l’heure du partage et non des conflits.

Nous aimons beaucoup nous humains les convenances, le confort et le conformisme au monde. Nous aimons notre réputation, la réputation de notre famille… et bien d’autres situations mondaines, alors impossible de prendre notre croix dans ces conditions devant tout le monde.

Mais, il y a toujours une option que le seigneur qui nous aime tant, nous laisse : La foi, croire en lui à qui rien n’est impossible en Dieu.

Dès que nous crions vers lui avec ardeur, il vient défaire tous nos nœuds avec l’aide de sa maman et nous laissent libres de voler et d’aller où nous voulons … avec notre croix. 😊

Choisissons librement de le suivre, Jésus-Christ avec notre croix, dans la joie et la paix du Christ. 😊

Amen!

Fraternellement,

Pèlerinedelapaix

Et quand nous ne pouvons pas faire tout ce que dit Jésus ???

question-mark-1020165_640

Et quand nous ne pouvons pas faire tout ce que dit Jésus ???? Quoi faire ???

Très belle question que celle-ci!

Chers frères et soeurs,

Quand j’étais à l’école secondaire, les matières qui me fatiguaient et m’embêtaient le plus étaient les maths et sciences physiques. C’étaient des matières que je ne comprenais guère. Il me fallait faire exercices sur exercices avant même de m’approcher de la note moyenne exigée.

Je me rappelle que mes parents m’aidaient beaucoup avec des tuteurs en maths et physiques. Ces tuteurs venaient m’entraîner à la maison. Moi-même j’étais toujours après des camarades de classe que j’estimais être forts dans ces matières. Je demandais de l’aide autant que je pouvais car je ne voulais pas échouer ou reprendre mes classes. J’étais vraiment misérable à l’approche de ces examens.

Les aides reçues de part et d’autre m’ont permis de passer de justesse mon baccalauréat série D.

Le seigneur attend de nous la même chose lorsque nous ne comprenons pas ce qu’il demande.

Il dit par rapport à ceci: Demandez et il vous sera donné; frappez et on vous ouvrira; cherchez et vous trouverez.

Ensuite dans Luc 11, 13 il dit:

Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent.

Le St-Esprit qui nous conduit dans toute la vérité.

Voici une démarche de tous ceux qui disent:  OUI seigneur, nous allons te suivre :

Oui Seigneur, nous voulons te suivre, C’est clair dans notre tête. Nous te donnons notre oui, un oui irrévocable. Nous mettons alors tous les moyens mis par le seigneur à notre disposition à profit.

Par exemple, nous voulons pardonner et aimer nos ennemis :

  • Seigneur, tu veux que je pardonne à mes ennemis ? : OK, je vais le faire!

Après des essais et tentatives infructueuses, nous revenons vers notre seigneur pour un compte-rendu humble :

  • Seigneur, tu as vu que j’ai essayé et je n’ai pas pu. Montre-moi comment faire ce devoir ou cet exercice. Comment pardonner et aimer mes ennemis?

Et là, il répond. C’est ici que vous pouvez faire l’expérience que notre seigneur est vivant. Il donne des directives, il met des aides ou l’aide nécessaire à notre disposition. Il donne les outils nécessaires à la réussite de cette décision choisie et prise librement de réaliser à notre niveau ce commandement : Pardonner et aimer nos ennemis.

Personnellement, je reçois ces instructions, directives, éclairages ou autres :

  • Pendant que je récite mon rosaire;
  • Au pied du St-Sacrement;
  • Dans mon cœur et ma tête;
  • Très tôt, à l’aube dans la prière.

Prenons l’Exemple de la vierge Marie, c’est aussi elle que nous regardons:

Lorsque la vierge Marie, à l’annonciation a reçu de l’éternel la demande de porter son fils Jésus, la seule question qu’elle a posée à côté de son OUI irrévocable a été :

  • Comment cela se fera-t-il?  Je n’ai jamais connu d’homme.

Et l’ange Gabriel de lui répondre :

  • Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.

Moi, pèlerine de la paix, je peux témoigner aujourd’hui que j’ai essayé de moi-même en un premier lieu de:

  • pardonner mes ennemis  (j’entends ceux et celles qui m’ont blessé consciemment et inconsciemment ou que j’ai blessés consciemment et inconsciemment);
  • les aimer est une autre paire de manches.

J’ai échoué à maintes reprises dans ma démarche.

J’ai alors demandé de l’aide à mon seigneur, à genoux, debout, assisse, couchée.

Sans payer quoi que ce soit, j’ai reçu de l’aide. Mes parents payaient toujours mes tuteurs du cours secondaire.

Le seigneur a répondu et m’a aidé. Oui il m’a aidé avec la joie et la paix que lui seul peut donner gratuitement.

Aujourd’hui, je peux embrasser et dire même je t’aime à beaucoup de gens auxquels j’aurais serré la main avec réticence auparavant.

Oui, notre Seigneur a tous les outils qu’il faut pour nous rendre heureux. Il peut transformer nos soi-disant ennemis en amis.

Alléluia! Notre seigneur Jésus est vivant et il n’y a pas meilleur coach que lui.

Essayez-le et vous me rendrez compte !!!

Fraternellement,

Pèlerinedelapaix

Faites tout ce qu’il vous dira…

bread-multiplication-1733974_640
Le miracle de la multiplication des pains!

…et vous aurez vos miracles.

Chers frères et sœurs,

Shalom! La paix du Christ soit avec vous! Salam Alaikum! Peace be with you!

Jean 2, 5: Faites tout ce qu’il vous dira! 

Aux noces de Cana, la mère de Jésus dit alors aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira ».

Encore aujourd’hui, cette parole résonne dans ma tête et dans mon cœur comme la clé qui donne accès aux miracles de Dieu. Mais avant, nous devons y croire et faire tout ce que Jésus dit avec conviction, sans douter.

Les miracles arrivent dans la vie de ceux qui croient et ceux qui croient n’ont pas besoin de miracles pour croire.

Matthieu 8, 13

« … Puis Jésus dit au centenier: Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri »

Les croyants font tout ce que Jésus leur demande de faire et ils obtiennent tout ce qu’ils veulent car ce qu’ils veulent est toujours aligné à ce que Dieu veut.

Souvent ce que Jésus demande de faire paraît dérisoire, banal, ridicule, incompréhensible, insensé…

Exemples :

  • Aux noces de Cana, les invités auront besoin de vin et le Seigneur dit : Remplissez d’eau ces jarres.
  • Pour terminer le processus de guérison d’un aveugle né, le seigneur lui dit : Va te laver la figure à la piscine de Siloé (dont j’ai eu l’occasion de visiter les ruines en Israël).
  • Vends tes richesses et donne l’argent aux pauvres…
  • Prends ta natte, lève-toi et marche…
  • L’éternel Dieu, le père de Jésus lui-même parlait et continue de parler de la même façon: Il dit à Abraham : Quitte ton pays et ta famille…, et va dans le pays que je te montrerai… Abraham exécuta.

Oui, Souvent ce que Jésus demande de faire paraît dérisoire, banal, ridicule, incompréhensible, insensé…et pourtant, nous voyons tout au long de l’évangile que tous ceux qui ont exécuté les demandes de Jésus ont eu gain de cause :

  • Les serviteurs remplirent d’eau les jarres et l’eau fût changée en vin;
  • L’aveugle obéit, alla à la piscine, se lava la figure et, quand il revint, il voyait! Jean 9, 7
  • Celui à qui le seigneur a demandé de vendre ses biens, n’a pas pu exécuter cette demande et il est resté avec sa tristesse et sa soif de perfection;
  • Le paralytique a pris sa natte et a marché; Ce sont juste quelques exemples que j’ai choisis de donner. Il y en a bien d’autres :
    • La guérison du lépreux et de bien d’autres malades;
    • La résurrection de Lazare et de bien d’autres morts;
    • La multiplication des pains avec juste cinq pains et deux poissons… etc;
  • Abraham même, le patriarche, a obtenu toutes les promesses que Dieu lui a faites : Il est devenu le père d’une multitude de nations.

Voyez-vous comme moi qu’Abraham est le père d’une multitude de nations?

Encore aujourd’hui, le seigneur continue de nous parler, de parler à chacun de nous selon nos besoins:

  • Abandonne-toi à moi;
  • Confie-moi ta souffrance;
  • Va raffermir tes frères et sœurs;
  • Jeûne et prie;
  • Pratique la charité et l’hospitalité;
  • Visite la veuve et l’orphelin;
  • Confesse-toi;
  • Repends-toi ;
  • Pardonne ton prochain;
  • Récite ton chapelet;
  • Ne crains rien je suis avec toi…

Que te demande Jésus aujourd’hui? Le sais-tu?

Exécutons-nous ses demandes à notre endroit? Ou faisons-nous plutôt ce que notre petite tête limitée nous dit de faire?

Le père aussi continue de nous dire : Celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le!

L’écoutons-nous?

Écoutons-nous Jésus?

Exécutons-nous ses demandes?

Expérimentons-nous aussi des miracles dans nos vies respectives?

Nous n’avons pas tous les mêmes demandes de la part de Dieu, ni les mêmes besoins. Dieu demande à chacun ce qu’il attend de chacun afin que les besoins particuliers de chacun soient comblés.

Oui, mon frère, ma sœur, c’est encore possible, les miracles. Ne désespère pas.

Jésus opère toujours des miracles.

Fraternellement,

Pèlerinedelapaix